L’Association Sportive du Lycée ? Qu’est-ce donc ?

(actualisé le )

Infos formelles sur l’AS en Lycée...

Quelques infos issues des textes officiels, pour comprendre, dans un premier temps, le rôle formel de l’AS.

L’objectif du sport scolaire est de proposer et de développer, pour les élèves volontaires, la pratique d’activités sportives, en complément des cours d’éducation physique et sportive, ainsi que l’apprentissage de la vie associative par les élèves. C’est aussi l’occasion d’organiser des rencontres entre les élèves des classes, entre les établissements, les districts. Par ailleurs, les collégiens et les lycéens se réalisent au cours des compétitions départementales, régionales, nationales et internationales dont la réputation n’est plus à construire. C’est pourquoi, le sport scolaire doit être présent dans les projets des écoles et des établissements du second degré, comme cela a été rappelé dans les circulaires de rentrée 2002.
(...)
Au collège et au lycée
L’existence d’une association sportive dans chaque établissement scolaire est une obligation légale (loi de 1984 modifiée sur le sport). Ce sont ainsi plus de 900 000 élèves qui sont licenciés à l’UNSS, fédération multisports regroupant les 9 000 associations sportives. Au-delà de cette disposition, la force de l’association sportive réside dans la dynamique sportive qu’elle développe, l’enrichissement de la qualité de la vie scolaire qu’elle induit ; elle favorise ainsi le rayonnement de l’établissement, dès lors qu’elle conduit des actions inscrites dans le projet de l’établissement. Or, la consultation nationale a fait apparaître qu’environ un tiers des collèges et lycées n’intègrent pas suffisamment la dynamique de l’association sportive dans leur projet.
C’est pourquoi, le chef d’établissement, président du conseil d’administration, doit inscrire à l’ordre du jour de la première réunion la question du sport scolaire et de la vie associative. Le projet de l’association sportive, partie intégrante du projet d’établissement, est validé par le conseil d’administration. Le conseil d’administration peut ainsi voter une subvention pour le fonctionnement de l’association, dans les conditions prévues par la circulaire n° 96-249 du 25 octobre 1996 (III B et IV A) qui suggère, par ailleurs (III A), la désignation par l’assemblée générale de deux commissaires aux comptes chargés de certifier les comptes de l’association. En fin d’année scolaire, le conseil d’administration doit avoir communication du bilan de l’association sportive.
Lieu de développement à la fois des compétences sportives et de la dimension citoyenne, à travers les entraînements, les rencontres et leur organisation, l’association sportive se réalise à travers un projet fort, un encadrement et une animation par les enseignants d’EPS, une ouverture vers d’autres membres de la communauté éducative et par l’adhésion réelle des élèves. Dans le cadre de la conduite de la politique éducative, le chef d’établissement s’implique dans la vie associative et veille à ce que les meilleures conditions soient réunies pour le déroulement des activités : libération du mercredi après-midi et de créneaux horaires à l’interclasse de midi ou en fin d’après-midi, cantine, ramassages scolaires...
(...).
Associer les élèves aux choix des activités sportives et des modes de pratique de l’association confère sens et valeur au sport scolaire. Développer différents types de responsabilité par une participation active des élèves à l’organisation de l’association sportive, à l’encadrement des activités, au respect des équipements et à l’arbitrage ouvre sur un réel apprentissage de la vie associative. Il est essentiel qu’ils puissent jouer un rôle actif dans la vie et l’organisation de l’association sportive. En outre, faire connaître et valoriser les actions menées dans le cadre de l’association sportive révèle aux familles et aux partenaires, notamment aux collectivités territoriales, la vitalité d’un établissement.
Les enseignants, dont l’engagement est reconnu, jouent un rôle fédérateur au cœur de l’animation de l’association. Il leur revient, au cours du troisième trimestre, d’effectuer le bilan de l’activité de l’association sportive, de le présenter à son assemblée générale et d’en tirer les enseignements pour le projet qui sera présenté au premier conseil d’administration de l’année suivante. Ils veillent, en particulier, à s’assurer de la participation des élèves à la définition du projet et aux activités de l’association sportive, tout au long de l’année et en tenant compte de leurs aspirations et de leur diversité. Il est ainsi souhaitable qu’ils favorisent la réalisation des projets d’élèves conduits en liaison avec le Conseil national de la vie lycéenne ou le conseil des délégués élèves, en les incitant à une participation active à travers des prises d’initiatives et de responsabilités. De plus, ils renforcent les liens avec tous les membres de la communauté éducative et les liens de partenariat avec les collectivités territoriales.

Partager cette page